billionphotos-1090390

Plan de l’article :

Introduction
1) Bien comprendre ce que veut google
2) L’audit de référencement naturel :
3) Ecrire un contenu pour les visiteurs, pas pour les moteurs de recherche
4) Produire le meilleur contenu sur Internet : Soyez le n°1 du sujet que vous traitez !
5) Rédigez de long articles avec un véritable travail de fond sur son contenu
6) Utilisez judicieusement les mots et expressions  clés ciblés
7) Choisissez un titre qui tue tout axé sur la curiosité des lecteurs et qui va provoquer des clics
8) Rédiger une intro d’enfer qui encourage les lecteurs à lire la suite.
9) Développez un article captivant qui va encourager vos lecteurs à continuer la lecture jusqu’au bout
10) Passer beaucoup de temps sur la sensibilisation
11) Comprendre le concept de RankBrain
12) Conclusion

13) Annexe liens & téléchargements de logiciel pour le référencement


 

Introduction : Faire un site oui, mais pensez au référencement naturel…

Je ne vais pas vous l’apprendre, il est important pour votre site web d’assurer une bonne visibilité sur les moteurs de recherche et donc important d’être correctement positionné sur votre liste de mots ou expressions clés ciblés.

En celà s’il y a bien une chose que vous devriez inclure dans la stratégie de votre site, c‘est le référencement naturel; pour celà votre site doit être optimisé.

L’optimisation pour les moteurs de recherche c’est une discipline que l’on appelle : SEO = Search Engine Optimisation …

Et l’optimisation de votre site ça paye !!

En éffet quand vous faites correctement ce travail d’optimisation, vous êtes récompensé…  que dis-je !  :  vous êtes super bien récompensé !!….  l’optimisation vous apporte un grand nombre de visiteurs et en plus des visiteurs de qualité.

Je travaille avec des sites Web pour plus de 12 ans et je peux dire sans prendre de risques que les sites Web qui font une bonne optimisation SEO, surpassent la plupart des autres… et en terme de trafic un bon SEO (donc un bon référencement naturel)  rapporte souvent bien plus que les autres sources de trafic.

Voici un exemple d’un site Web que je  gère en référencement naturel, vous constaterez que la principale source de trafic est de loin le référencement naturel (organic search):

La plupart du temps, pour optimiser son site web on cherche le logiciel magique, le plugin miracle, la solution technique qui va comme par enchantement optimiser notre site et classer nos pages au top des moteurs de recherche….    Oui….   ok…  lol   … dans nos rêves peut être….

Ne soyons pas dupe, dans la réalité l’optimisation nécessite bien plus que l’achat d’un logiciel miracle

Je vais simplement dire que l’optimisation pour les moteurs de recherche est de nos jour un peu un « oxymoron ».  En effet, si vous souhaitez optimiser pour les moteurs de recherche, la réalité est que vous ne devez pas penser aux moteurs de recherche; au contraire, vous devez penser à l’optimisation de contenu de vos pages web pour vos visiteurs.

 

 


 

1 ) Bien comprendre ce que veut google

(Et les moteurs de recherche en général)

Personne ne connait vraiment tous les facteurs du classement de Google…  (Il y aurait plus de 200 signaux / facteurs analysés et pris en compte dans le classement Google)…  Et tout les experts du référencement spéculent à fond sur tout ces facteurs qui font le référencement naturel…

Soyons bêtement logique :

Résultat recherche google pour DDLX

Résultat recherche google pour DDLX

Google souhaite tout simplement satisfaire les internautes en leurs proposant des résultats de recherche pertinents. En d’autres termes, sur une recherche donnée, il souhaite proposer en première page les sites les plus en adéquation avec la recherche effectuée.
Pour choisir les sites à afficher en premier, les ingénieurs de Google ont créé un/des algorithme(s) complexe(s) qui trient et classent les sites de manière à faire ressortir les sites les plus pertinents, ceux qui répondent au mieux à la demande des internautes.

Bref : Google cherche à être le plus proche possible de la logique humaine dans les résultats qu’il propose. C’est la règle élémentaire qu’il faut comprendre lorsque l’on fait du référencement naturel.

Aussi pour obtenir de bons résultats dans les moteurs de recherche : Soyons « bêtement et humainement » logique et la logique nous dit :

« Si nous réalisons un bon site web avec de bonnes pages web  nous serons logiquement bien référencés »
« Si notre site est populaire, nous serons bien positionnés »

C’est là : LA règle de base.

De fait, le moyen le plus sûr d’obtenir  un bon classement classement dans les moteurs de recherche est de créer du contenu de qualité qui va intéresser votre public cible, et celà Google le confirme officiellement ; en effet récemment, Google a confirmé qu’il existe trois principaux signaux de classement :

  1. Le contenu – la teneur réelle d’une page, un article ou site complet
  2. Les liens – la quantité et la qualité des liens vers votre domaine et des pages spécifiques et les messages de votre site web
  3. Le « RankBrain » – nous y reviendrons un peu plus tard dans cet article

Alors, quelles sont les choses auxquelles vous devez penser si vous voulez frapper fort sur ces trois principaux facteurs de classement et bien positionner votre site en référencement naturel ?

Avant tout il vous faut savoir quel est l’état de votre site et pour celà un audit complet est fortement recommendé.


2 ) L’audit de référencement naturel :

C’est le bilan de santé de votre site web

Faites analyser la pertinence de vos mots clés :

billionphotos-1060241– Les mots-clés que vous ciblez sont-ils judicieusement choisis ?
– Sont-ils tapés par les internautes dans les moteurs de recherche ?
– Êtes—vous nombreux à vouloir vous référencer sur ces mots-clés?

La concurrence n’est-elle pas trop rude ?

Ne vaut-il pas mieux choisir d’autres mots clés plus faciles ?
Cette analyse vous aide à faire une sélection judicieuse et pertinente des mots-clés à cibler pour votre référencement.

Faites une étude sur la performance de votre référencement naturel :

Quel est votre positionnement sur chacun des mots clés ciblés et sur chaque moteur de recherche ?

Votre site est-il populaire sur le web ? En parle-t-on sur d’autres sites ?..

Bref globalement quel est votre score de visibilité sur le web ?
L’analyse de la performance répond à ces questions. Elle vous permet de cibler au mieux le travail à effectuer pour améliorer votre positionnement.

Faites analyser la structure de votre site


Analyse syntaxique, analyse des liens entrants et sortants, facteurs bloquants, carte du site, densité des mots-clés sur vos pages web.
Cette analyse révèle les points forts sur lesquels on peut s’appuyer et les points faibles sur lesquels il faut travailler.

 


 

3 ) Ecrire un contenu pour les visiteurs, pas les moteurs de recherche

Retour en arrière ….

Dans les années 2000 il y avait de nombreuses recommandations pour doper artificiellement la position d’une page web dans les moteurs de recherche. Bon nombre de ces suggestions avaient dans la pratique un sens pour les moteurs de recherche car les algorithmes de classement étaient assez simplistes.  Cependant, ces techniques anciennes, n’avaient aucun sens pour le lecteur et créaient clairement une mauvaise expérience utilisateur qui se retrouvait à lire des page web pas forcément en adéquation avec la recherche effectué sur Google : Ce n’était pas  pertinent.

L’une de ces techniques consistait à faire du : « bourrage de mots clés » : utiliser les mots-clés ciblé à une densité particulièrement élevé dans les pages web des sites :

– Pages remplies de texte visible ou complètement invisible… Certains sites web était alors placé sur un mots-clés dans un contextes qui n’était pas appropriés.

– Parfois, une phrase n’avait pas de sens tellement la page comportait un mot-clé en particulier.

Bourrage de mot clé

Bourrage de mots clés

Il y a même eu une industrie construite autour du contenu : Des générateur de contenu, des autoblog, des spinners de documents, article builder, annuaires et fermes de liens…   une industrie qui n’avait aucune valeur réelle pour l’utilisateur…

Cela a créé un tas de pages à contenu « charabia »….  et bien entendu une expérience utilisateur très négative pour ceux qui recherchent quelque chose de spécifique.

Google c’est bien rendu compte que quelque chose ne collait pas, alors il a fait de « l’expérience utilisateur » son objectif principal : « satisfaire la recherche d’un utilisateur étant le but » ,  Google a donc lancé la chasse aux tricheurs et est tombé comme une bombe atomique sur le contenu artificiellement généré, (Panda / Pingouin … ) pénalisant fortement ceux qui en faisait usage.

Bref, dans le SEO d’aujourd’hui, vous devez avant tout vous concentrer sur le contenu destiné à vos utilisateurs. Oubliez la densité de mots clés ou les autres recommandations, qui pourraient avoir pour effet de créer une expérience utilisateur négative, faites de bons articles, de bonnes pages web et rédigez du contenu lexical faisant fortement appel à vos utilisateurs cibles.

Lors de l’écriture ou la création de contenu, vous devez oublier le classement des moteurs de recherche et vous concentrer entièrement sur la création d’une expérience positive pour vos lecteurs.

Comment savons-nous que Google veut se concentrer à 100% sur l’utilisateur ?

C’est l’ une des premières choses dites sur leur énoncé de mission:

# 1: Focus sur l’utilisateur et tout le reste suivra.


 

4) Produire le meilleur contenu sur Internet : Soyez le n°1 du sujet que vous traitez !

Celà devrait être votre objectif principal lorsque vous écrivez du contenu pour votre site :

  • Vous devez écrire le contenu qui fait appel à des utilisateurs, non aux moteurs de recherche.
  • Vous devez rivaliser avec d’autres sites Web qui sont déjà classés pour les mots clés choisis.

Pour atteindre ces objectifs, vous avez besoin de créer du contenu lexical qui va au-delà des attentes de vos utilisateurs et ce contenu doit également être mieux que tout les autre contenus déjà créé par les sites Web concurrents.

Donc pour un sujet donné, vous devez vous concentrer sur la création du meilleur article du net et c’est à cette condition là, que pour un sujet donné vous pouvez vous attendre à être classer dans les premières positions des moteurs de recherche.

Pourquoi avons-nous besoin d’avoir le meilleur contenu sur Internet?

  • Les utilisateurs veulent être impressionnés, surpris et intéressé par votre contenu.
  • Ils veulent apprendre de nouvelles choses et partir de votre site satisfait, sachant qu’ils ont appris quelque chose de nouveau.
  • Ils veulent être capable de faire quelque chose avec le contenu que vous leur avez donné.

C’est en créant un tel contenu que vous gagnerez la confiance de vos visiteurs ce qui est capital si vous souhaitez convertir vos visiteurs en clients.

Écrire le meilleur contenu du net sur un sujet donné n’est pas une tâche triviale, il faut y investir du temps, faire de la recherche, expérimenter et finalement devenir expert sur le sujet traité….  puis il vous faudra versez tout cela dans un article… Ce qui nous amène à la nécessité de …


 

5) Rédigez de long articles avec un véritable travail de fond sur son contenu

Pour écrire le meilleur article sur un sujet donné sur les web, il y a de fortes chances que vous ayez besoin de couvrir le sujet sous tous ses angles et pour celà il vous faudra forcément rédiger un article conséquent.

Non seulement c’est le top pour les lecteur, mais en plus des études de corrélation montrent que plus le contenu est riche mieux il se classe dans les moteurs de recherche.

Mais comment pouvons-nous en être sûr ?  De deux manières au moins:

1. SerpIQ

SerpIQ a fait une étude qui montre que le les pages web les mieux placées / classées sont celles dont le contenu est généralement de plus de 2000 mots.

En moyenne, les pages du 10e rang ont 400 mots de moins que sur la page en premières de position. ( Image: serpIQ.)

Le graphique ci-dessus montre une corrélation très nette entre le contenu de la page web et le positionnement  de rang supérieur.

Sur un sujet donnée toutes les site en première page dans Google ont une longueur moyenne de plus de 2000 mots.

Les positions de haut de page ont un contenu qui est de plus de 2300 mots.

2. Google lui même le dit

« Les utilisateurs se tournent souvent vers Google pour répondre à une question rapide, mais la recherche suggère que jusqu’à 10% des besoins quotidiens d’information des utilisateurs impliquent l’apprentissage sur un vaste sujet. Voilà pourquoi aujourd’hui nous vous présentons de nouveaux résultats de la recherche pour aider les utilisateurs à trouver des articles en profondeur « .

 

Bref : Vous verrez que le meilleur contenu sur l’Internet va obtenir plus de bons backlinks en moyenne…  et c’est l’un des signaux fort pour le classement Google.

 

Prenons ce blog comme un exemple.

Déjà j’espère bien que cet article vous donnera un nouvel aperçu relatif au référencement naturel des site web.

Mais parlons du blog DDLX en général : Si vous avez gravité autour WordPress ou de Prestashop pendant un certain temps, vous avez sûrement du tomber sur notre site à un moment ou un autre, ce grâce au recherche Google

Vous avez aussi probablement visité une page au contenu assez long…

le site DDLX.org est la preuve vivante que les pages web à contenu conséquent et riche fonctionne bien dans le cadre du référencement naturel. Mais la rédaction de contenu long ne suffit pas si Google ne peut pas «comprendre» de quoi vous parlez dans votre article donc …


 

6. Utilisez judicieusement les mots et expressions  clés ciblés

Un peu plus haut dans cet article, nous avons dit que vous ne devriez pas écrire le contenu pour les moteurs de recherche en utilisant des techniques obsolètes comme le bourrage de mots clés, celà rendrait votre contenu négatif au niveau expérience utilisateur, il est cependant important que les mots ou expressions clés soient présent sur l’article ou page que vous rédigez.

Le tout est de judicieusement les employer dans votre rédaction :

En effet, Google a besoin de comprendre votre contenu avant de pouvoir le classer, et pour comprendre ce que vous écrivez il se base notamment sur les mots clés et expressions clés de vos pages  web, et pas uniquement la page que vous rédigez, Google considère l’ensemble des page web du site.

Bref :

  • Utilisez vos mots clés cibles dans la balise titre de vos pages
  • Entourez vos mots – clés dans vos balises <h1> et <h2> … <h6>
  • Utilisez les mots-clés ciblés dans vos 100 premiers mots et dans vos 100 derniers mots de l’article/ page que vous rédigez.
  • La première image de votre article doit avoir le mot clé principal dans une balise ALT ou dans le nom de l’image

Aujourd’hui, les algorithmiques de Google, n’imposent plus d’utiliser des mots-clés exacts. Si vous discutez « Référencement Naturel » et que vous voulez vous classer pour ces mots clés, vous ne devez pas utiliser que ces mots-clés EXACT mais les synonymes et mots clés autour du thème pour lequel vous souhaitez être positionné.

Exemple :  « Positionnement première page google »   ou encore   « Optimisation SEO » ….  « optimiser son site pour les moteurs de recherche. »

Ce sont tous les termes et expressions que vous pouvez utiliser sans bourrage de mots clés  et sans les placer dans une phrase qui les feraient sortir du contexte.


 

7. Choisissez un titre qui a du punch axé sur la curiosité des lecteurs et qui va provoquer des clics

Un titre de tueur qui comprend des mots clés est l’ un des nombreux facteurs qui va influencer le référencement de votre page mais ce n’est pas son seul but :

Rappelez-vous que je ai dit :  Il faut se concentrer sur les utilisateurs ou sur les moteurs de recherche?

Sur les utilisateurs ! … et ces derniers cherchent à obtenir des résultats de recherche pertinants…  Pour celà ils « scannent » les titres qu’ils voient généralement en première ou 2nd page de Google.

Ils vont statistiquement et généralement cliquer :

  • soit sur l’un des titres en premiers affichage
  • soit sur un des titres qui les intrigue.

D’où l’importance sur la création d’un titre tape à l’œil : il a pour objectif d’attirer les clics.

Ainsi si votre article n’est pas classé dans les premières positions, son titre vous permettra de prendre un raccourci et de contourner les articles qui sont mieux classé que le votre.

Il existe des rapports contradictoires quant à savoir si Google utilise les taux de clic sur les résultats des moteurs de recherche pour déterminer la position d’un lien.

Certains disent que si un article dans des positions inférieures obtiens plus de clics qu’un article dans des positions plus élevées, ce résultat de contenu va commencer à monter plus haut dans les rangs.

D’autre disent que cela est un mythe.

Perso je dis : créer un titre de tueur qui suscite l’intérêt des auditeur et amène les gens à réellement lire votre article à tout son intérêt car il est motif de satisfaction pour l’expérience utilisateur, donc rentre tout a fait dans la logique de Google.

A noter : Ne balancez pas non plus un titre racoleur qui est hors sujet, ce serait pénalisant.

 

Il est un autre signal de classement pour lequel la plupart des experts SEO sont d’accord…


 

8) Rédiger une intro d’enfer qui encourage les lecteurs à lire la suite.

Intro

La plus part des experts SEO seront d’accord sur le fait si que vos visiteurs rebondissent (sorte de votre site) alors qu’il sont sur votre page,  alors Google va assez vite rétrograder votre article. (En clair si les lecteurs quittent trop rapidement votre page web c’est pas bon.)

Affin de comprendre celà mettons nous à la place de Google :

La mission du moteur de recherche de toujours fournir à un utilisateur un résultats de recherche le plus parfait possible. Maintenant, si vous étiez Google et si vous remarquiez que les utilisateurs passent très peu de temps sur le premier résultat, mais passent plus de temps sur le second résultat… ne direz vous pas que le 2nd résultat semble d’avantage satisfaire l’utilisateur ? Alors celui ci ne devrait- il pas être en premier ?

Ce sont donc des « capteurs » que l’algorithme de Google utilise pour déterminer le contenu qui répond le mieux à la requête d’un utilisateur. Et c’est une des raisons pour lesquelles il faut rédiger une bonne introduction pour votre article.

Obtenir de votre utilisateur de lire l’introduction et continuer la lecture est une première étape importante, mais
il y a plus de choses que vous devez faire…


 

9) Développez un article captivant qui va encourager vos lecteurs à continuer la lecture jusqu’au bout

Vous ne devez jamais oublier que Google utilise des capteurs tels que le taux d’engagement vis a vis d’un article, les clicks sur l’article, le taux de rebond (combien de temps un utilisateur passe sur un article spécifique) … pour évaluer la qualité d’un article.

Vous devez donc penser à structurer votre article de manière à ce que les utilisateurs soient captivés à la lecture de votre contenu. Vous devez également inclure du contenu auxiliaire pour garder vos utilisateurs engagés.

 

 

Voici quelques-unes de mes propres suggestions :

  • Écrire des phrases et des paragraphes courts (il faut faciliter la lecture)
  • Utilisez beaucoup de rubriques et sous-rubriques
  • Utilisez beaucoup d’images qui complètent le contenu que vous avez écrit.
  • Beaucoup de texte lourd rend la lecture difficile, on évite donc d’en faire trop.
  • Inclure les vidéos pertinentes qui complètent votre contenu : le clic et la visualisation de la vidéo sera un signal fort d’engagement du lecteur.
  • Inclure au moins deux à trois liens pertinents qui complètent votre contenu.
  • Encouragez vos utilisateurs à commenter votre contenu. Ceci est un signal d’engagement fort et un signe clair que votre article a déclenché une réponse
  • Inclure du contenu téléchargeable, si possible afin d’augmenter la possibilité de clics (engagement)
  • Rédigez des articles d’enfer …..   plus la moitié du travail pour le référencement est là.
  • Rédigez une bonne introduction et choisissez un titre bien accrocheur afin de captiver le lecteur
    … etc

 

10) Passer beaucoup de temps sur la sensibilisation

Si vous vous contentez de rédiger une page web et d’appuyer sur le bouton « Publier », puis de croiser les doigts en espérant que ça suffiera à le classer…. J’ai une nouvelle pour vous : vous avez tout faux !!!

Disons le simplement : Si aucun lien externe vers votre page n’est fait, alors les chances que celle ci se positionne correctement sont faible.

Autrement dis, une fois votre super article publié, il va falloir le faire connaitre, diffuser l’information et faire en sorte que d’autres personnes vous cite en référence dans leur propre articles….  Bref : il va falloir populariser votre page web.

Pour ce faire, vous avez besoin de passer du temps supplémentaire à faire du mailling de sensibilisation, du réseautage…. et  vous passerez probablement plus de temps à faire la sensibilisation qu’a rédiger….

Les liens entrant sont un signal fort pour Google, mais il y a bons liens et moins bon, voire mauvais… et les bons liens sont beaucoup plus difficiles à obtenir.

Voilà aussi pourquoi il faut créer le meilleur contenu possible sur Internet ;  parce que si vous le faite, vous augmentez nettement vos chances d’être un article référence et donc d’obtenir de bons liens externes.

Si votre contenu n’est pas intéressant….  il va être très difficile d’obtenir des liens vers votre site.

Bref soyez un cran au-dessus du reste…

Obtenir des backlinks est un sujet très vaste, je ne vais pas en discuter des heures dans cet article, juste un conseil, essayer d’obtenir des liens sur des sites ayant un rapport direct avec votre article.

Il y a une dernière chose que vous devriez garder à l’esprit pour le SEO…


 

11) Comprendre le concept de RankBrain

(être en mesure de se  positionner pour des requêtes spécifiques)

RankBrain

Rankbrain

Tout au long de cet article, j’ai insisté sur la façon dont Google utilise les signaux pour mieux positionner les pages web.

Une des façons de travailler de Google est l’apprentissage automatique par la machine.

« RankBrain » est un algorithme d’apprentissage automatique que Google a mis en œuvre pour comprendre le sens de certaines requêtes complexes….   ( souvenez vous, je vous en avait déjà parlé en 2012 ici )

Qu’est-ce qu’une requête complexe?

Il existe plusieurs types de requêtes complexes, prenons donc un exemple très simple :
Prenons le mot «son»:

Il peut se référer à un bruit ( Monte le son de la musique mec ! )
Il peut se référer à une écorce de céréale (le son de blé)
Il peut se référer à adjectif possessif en conjugaison (son engin est fabuleux)

Bref utiliser le mot « son » dans une requête de recherche peut signifier différentes choses pour différentes personnes à différents moments et même dans différents lieux géographiques…  peut-être même dans les différentes saisons….  voilà de quoi rendre dingo l’algorithme de Google hein ?….   eh ben non !!

RankBrain (l’apprentissage automatique de la machine) analyse des exemples de comportement des utilisateurs pour apprendre à prédire quel résultat de recherche est le résultat exact requis pour la recherche donnée d’un utilisateur spécifique.

Autrement dit  en quelque sorte RankBrain apprend à vous connaitre personnellement (flippant n’est ce pas ? ) et va vous sortir des résultats de recherche personnalisés…

Si vous êtes un musicien à Montpellier et ou fermier en Lozère, pour une même recherche « son », vous n’aurez pas forcément le même résultat affiché par Google…  ha ha !  balaise le pot Google !…..   d’où l’intérêt de bien étayer votre contenu rédactionnel.


 

Bref concluons cet article

Vous l’aurez compris un bon travail en référencement naturel passe par le  SEO, ça prend du temps, et ça demande de la patience, l’optimisation pour les moteurs de recherche n’est pas une tâche triviale, il faut persévérer et faire beaucoup d’efforts.

Les logiciels et plugins dédiés (ex :Yoast SEO pour WordPress) peuvent vous aider, mais ils ne seront pas en mesure de faire des miracles tout simplement parce qu’il ne vont pas rédiger des articles originaux sans « copier/coller » pour vous. ( la plupart d’entre eux se concentrent sur une analyse technique de la page)

Faire une réelle différence va donc vous demander beaucoup d’efforts mais si vous adoptez une stratégie complète autour de vos efforts de référencement, vous serez certainement récompensé sur du long terme

Et si vous devez retenir une seule chose : Souvenez vous simplement :

« Si vous réalisons un bon site web avec de bonne page web vous serons logiquement bien référencés »
« Si votre site est populaire, vous serez bien positionné »


 

Annexe : Liens utiles et téléchargement

(je vais compléter …)

WordPress :  Pour créer et gérer un site et rédiger des articles optimisés SEO, je pense que c’est le meilleur outil. WordPress peut s’installer en complément de votre site déjà existant (ex dans un sous répertoire)

Hébergement + WordPress + Outil SEO + Theme + option :  Je vous propose une très bonne offre de création de site sur base WordPress avec tout ce qu’il faut pour un bon référencement, du https au serveur puissant, en passant par les plugins et thème prémium…

Voir ici : http://ddlx.org/produit/pack-web-pro/

Télécharger le PDF de présentation ici :    Téléchargez la plaquette de présentation du pack

Srcapbox :  Un logiciel « multi-utilitaire » qui est parfois utile pour le référencement :

SeoPanel : Un script open source d’analyse de positionnement dans les moteur de recherche.

WebRank info : Un site sur lequel on trouve pas mal d’info lié au référencement

Google Trents :  Indicateur de volume de recherche sur un thème donné

Ubersuggest : Un générateur de mots clés (utile quant on est en panne d’inspiration)

Copyscape : vérifiez si votre contenue est dupliqué

alyze.info : Outil d’analyse de page web très intéressant

Yoast (WordPress) : Un bon outil d’analyse et aide pour rédiger vos pages web WordPress

Google analytic : Essentiel dans l’analyse de la fréquentation et du référencement

Google webmaster tools : Un diagnostiquer essentiel également

 


Voilà,

j’espère que cet article sur le référencement naturel vous aura apporté quelque chose,

si vous avez apprécié, merci de partager sur les réseaux sociaux.

 

Et / Ou laisser votre commentaire

là, plus bas…  😉

 

A bientôt pour d’autres nouvelles du web !
Fred